Cap Sud fédère ses enseignes

Rubrique : Actualités   /   Publié le : 26 Août 2014   /   Pas de commentaire

90 enseignes et 750 emplois sur 60 hectares : à Distré, les commerçants, artisans et entrepreneurs de la zone Cap Sud veulent se faire mieux connaître. Et ils s’en donnent les moyens.

CAP SUD fédère ses enseignes

Zone Cap Sud, mardi midi. De gauche à droite, devant les drapeaux marqués aux couleurs de « Cap Sud » : Franck Fayada (Cuisines Schmidt), président de l’association, Olivier Guillemet (Toyota), secrétaire ; Vincent Dhetine (Ixina), vice-président ; Jean-Charles Pichet (Carrefour Market), trésorier.

Mieux se connaître et mieux se faire connaître. C’est l’objectif qui a présidé à la mise en place de l’association des commerçants et artisans du pôle commercial de Saumur-Distré qui, depuis près de quatre ans, a été rebaptisé « Cap Sud ».

Depuis le mois dernier, Cap Sud a pris de nouvelles initiatives pour « donner une identité et une âme à cette zone » expliquent les responsables de l’association présidée par Franck Fayada. C’est ainsi que deux grands panneaux souhaitant la bienvenue aux clients ont été posés à chaque entrée : un route de Doué-la-Fontaine (côté Toyota et But), l’autre route de Montreuil-Bellay (côté Carrefour Market et Courtepaille). Des drapeaux « Cap Sud » flottent également près du parking. Et un abribus, acheté par l’association, a été installé par la commune de Distré.

Pendant le mois d’avril, Cap Sud a aussi décidé de mettre le paquet sur la promotion commerciale : publicité et distribution à 52000 exemplaires d’un dépliant avec coupons à découper qui permettent d’obtenir diverses réductions dans les commerces participant à l’opération.

« Rendre notre pôle encore plus attractif »

Pour mettre tout cela en place, les responsables de l’association de sont appuyés sur le savoir-faire de Julien Audouit, professionnel saumurois de la communication devenu en quelque sorte leur « manager commercial ».
Faite un peu de bric et de broc, cette vaste zone commerciale située à l’entrée de Saumur a besoin de mieux se structurer. L’association va dans ce sens. « Il fallait qu’on améliore l’identification visuelle de cette zone. Il fallait aussi que l’on ait plus de cohérence et de synergie » remarquent les initiateurs du projet.

Franck Fayada (Cuisines Schmidt), président de l’association, souligne que désormais « Cap Sud regroupe non seulement les commerces, les artisans et les entreprises de la zone commerciale du Champ-Blanchard, mais aussi ceux et celles des zones voisines du Croulay, du Fief aux Moines et de Pocé ». Au total cela représente 90 enseignes et 750 emplois sur 60 hectares. Pour l’instant, une quarantaine de ces entreprises sont membres actifs ou adhérentes de l’association qui espère bien fédérer encore plus de monde au fil du temps.

« Ça nous permet aussi de mieux nous connaître, de partager pas mal de choses, de regrouper différents types de commerces et de sociétés. Et de rendre notre pôle commercial encore plus attractif tout en défendant des intérêts qui sont très complémentaires » expliquent les membres de Cap Sud.

Tous ces commerçants se défendent d’être des concurrents directs du centre-ville de Saumur : « La concurrence du centre-ville, elle est dans la galerie marchande Leclerc, pas chez nous. Pour Saumur, les enseignes que l’on trouve chez Cap Sud ont deux avantages : elles permettent d’éviter l’évasion commerciale vers Angers ou vers Tours, et elles font venir à Saumur des clients de l’extérieur » remarque Franck Fayada.
La zone Cap Sud devrait s’agrandir dans les années qui viennent avec la réalisation des projets du promoteur choletais Oréas dans la zone du Croulay (à l ‘emplacement des Caravanes du Val de Loire). En attendant, Mercedes est en train de construire sa concession automobile. Et un commerce de produits fermiers doit ouvrir prochainement.

Article du Courrier de l’Ouest du 11 avril 2014

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.